Patrimoine
La Paroisse
L'église
Les manoirs
Les Croix
Loisirs
La pêche
Vie associative
Infos pratiques
Hébergement
Commerces et artisans
La Mairie
Urbanisme
Liens
L'église
Au point de vue architectural, l’Edifice est un des plus anciens du Pays de DINAN. Le chevet ou cœur de l’église date de l’époque romaine XIIème siècle, la présence de trois contre forts sur celui-ci et la petite haie plein cintre au fond du cœur sont caractéristiques de cette époque.

De même période, trois fenêtres romanes étroites et allongées qui se noient dans la maçonnerie du mur sud. Les deux chapelles de chaque côté de l’autel portent la date de 1762.
L’on suppose que le sanctuaire n’a pas beaucoup évolué pendant le Moyen Age et la Renaissance, mise à part au XVème siècle la construction de la porte ouest.

A partir du XVIIIème siècle l’on préféra les grandes ouvertures et l’on peut lire à l’extérieur côté sud sur une de ces fenêtres la date de 1741.
La petite sacristie porte la date de 1733. Du mur de cette sacristie a été retirée la statue de Granit SAINT JACQUES datant du XIVème siècle, elle avait été placée dans ce mur pour servir de gargouille. Aujourd’hui, cette statue se trouve dans l’église, elle est classée.
A noter d’autres statues non classées dans l’église : « Sainte Anne », « Retable et son Décor », « Maître d’Autel ».

L’église abrite de nombreuses pierres tombales, jusqu’à la loi de 1799 interdisant les inhumations dans les églises à noter deux gisants remarquables, la première représente un chevalier en cotte d’armes avec le blason de « La Houssaye », le second est vêtu d’une longue robe à plis droits.

A noter que, durant la révolution les deux cloches de l’église avaient été descendues et fondues et qu’elles furent remplacées après cette période de troubles.
En 1936, la foudre est tombée sur l’église durant la messe causant d’importants dégâts.
Un paratonnerre fut édifié après ce sinistre
L’église St Jean a fait l’objet d’importants travaux de rénovation en 2002 : maçonnerie, charpente, toiture, électricité, horloge.